ForumAmi2

Forum GRATUIT francophone de détente et de discussions amicales
 
AccueilS'enregistrerConnexion
ForumAmi

Bonjour, je m'appelle Cinfonie
Bienvenue sur mon forum



Inscris-toi et rejoins-nous
ForumAmi est un forum GRATUIT
francophone, laïque et apolitique de détente et de discussions amicales
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Ephéméride du jour
- Sem.
ceci n'est pas une pub

1 clic = 1 animal sauvé
Statistiques
Nous avons 272 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est oldman

Nos membres ont posté un total de 45081 messages dans 4679 sujets
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.



    Partagez | 
     

     Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?

    Aller en bas 
    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    AuteurMessage
    Cinfonie
     
     



    MessageSujet: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Sam 6 Juin - 15:27

    source
    Le suaire de Turin est censé avoir enveloppé le Christ.
    Mais il daterait du Moyen-Age

    Le drap mythique de 4 m de long, un temps réputé avoir enveloppé le corps de Jésus de Nazareth, continue à drainer les foules. Pourtant, deux études ont, à 22 ans de distance, confirmé que le linge datait du Moyen-Age et qu’il était donc très largement postérieur à Jésus-Christ.


    La première étude, datée de 1988, a été réalisée à la demande de l’Eglise qui choisit soigneusement les trois laboratoires impliqués. Des analyses par spectrométrie de masse ont conclu alors que la date de fabrication du tissu est comprise entre 1260 entre 1390. Bien que l'Eglise valide elle-même ces résultats, les partisans de l’authenticité refusent de désarmer. Les sindonologues - qui se consacrent à l’étude du suaire - contestent violemment cette datation, alimentant une multitude d’articles plus ou moins fantaisistes et obtenant une seule parution dans une revue de chimie réputée sérieuse, dotée d'un comité de lecture. Un chercheur américain y assure que l’échantillon prélevé en 1988 pour la datation n’est pas pertinent : il s’agirait d’une partie ravaudée au 16e siècle par les sœurs clarisses. La publication connait un important retentissement, le web s'enflamme...

    Il faut attendre 2011 pour qu'une seconde étude vienne confirmer cette datation médiévale. Le physicien britannique Thimothy Jull, qui avait participé aux travaux de 1988, confie alors en exclusivité à Sciences et Avenir qu’il a conservé un petit échantillon du suaire destiné à cette première analyse… Dans la revue Radiocarbon - dont il est aussi l'éditeur - il montre alors, photos microscopiques à l’appui, "que les analyses ont bien porté sur le tissu originel du suaire et que rien n’a pollué la datation". Bref, l'âge du suaire oscillerait bien entre le 13e et le 14e siècle ap. J.C. Rappelons que les datations au carbone 14 sont d'un usage très courant, effectuées en routine par des laboratoires du monde entier sans qu'aucune contestation ne s'élève d'ordinaire.

    Alors, fin de la controverse ? Pas si vite !


    Thimothy Jull, conscient qu'il s'est lancé un peu isolément dans une nouvelle expertise et qu'il a gardé un morceau du suaire sans avoir obtenu d'accord particulier, se dit prêt à participer à de nouvelles datations du linceul. Il suffirait pour cela, explique t-il, que l’Eglise donne son accord pour de nouveaux prélèvements "effectués dans une zone lointaine de la précédente", prévient-il. Chiche ! Mais depuis 2011, l'Eglise n'a pas réagi. Comme l’expliquait alors Jacques Evin, ancien directeur du Centre de datation par le radiocarbone de l'université de Lyon à Sciences et Avenir: "La polémique ne sera jamais close car tant que l'on ne connaîtra pas le moyen par lequel l'image s'est imprégnée, toutes les spéculations sont possibles."





    A ton avis, le Saint Suaire de Turin est
    une icône évocatrice ou une véritable relique ?
    Revenir en haut Aller en bas
    http://forumami.clicforum.fr/index.php
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Sam 6 Juin - 22:06

    Je sais pas trop quoi dire la dessus
    Revenir en haut Aller en bas
    Falcon75
     
     
    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Ven 26 Juin - 15:54

    Ce chiffon est un faux. Toutes les analyses au carbone 14 le prouvent. Et si c'est vraiment une vraie relique, pourquoi les catho ne laissent pas réaliser de nouvelles analyses avec les nouveaux moyens dont nous disposons pour dater les matières ? Ils savent très bien que c'est un faux mais ils ne veulent pas perdre le business qu''ils en font. Ça rapporte gros ces choses là.


    «Peu importe ce que les autres vous diront,
    les mots et les idées ont la faculté de changer le monde.»
    Tom Schulman
    Revenir en haut Aller en bas
    http://forumami.clicforum.fr/index.php
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Sam 27 Juin - 23:19

    Oui c'est sur! Wink
    Revenir en haut Aller en bas
    Alex33
     
     
    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Mer 9 Mai - 14:02

    Sans indiscrétion, en quoi ça consiste exactement d'être franc-maçon ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Loup

    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Mer 9 Mai - 14:52

    Alex33 a écrit:
    Sans indiscrétion, en quoi ça consiste exactement d'être franc-maçon ?

    Si vous faites allusion à la "Franc-Maçonnerie de Tradition (Transmettre, du latin tradere)", son unique vocation est la perfection spirituelle de l'Homme = (Humanité).

    Par contre, si vous faites allusion à la "Maçonnerie libérale", du type Grande Loge de France, Grand Orient, GLFF etc., ce sont plutôt des humanistes, qui s'affranchissent de tout dogme religieux car, laïques et républicains. N'hésitez pas, si vous avez d'autres questions, auxquelles, bien entendu, je répondrai dans la limite de ce que je suis autorisé à dévoiler.
    Revenir en haut Aller en bas
    Alex33
     
     
    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Mer 9 Mai - 17:10

    Je connais très peu la franc maçonnerie, et je suis curieuse de tout rire
    Je m'interroge simplement sur les fins de cette société, sans jugement. J'aime justement rencontrer des gens différents pour comprendre ce qui n'est pas à ma portée. Quoi de mieux pour cela qu'un forum où se mélangent des gens de tous horizons.

    Donc, dans la pratique, vous vous rencntrez, et parlez d'un sujet commun pour approfondir votre réflexion ? Quels thèmes sont abordés, par exemple ? Que faites vous des réflexions ? Sont-elles écrites ?

    Évidemment, réponse dans la limite de tes autorisations rire
    Revenir en haut Aller en bas
    Loup

    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Jeu 10 Mai - 8:33

    Alex33 a écrit:
    Je connais très peu la franc maçonnerie, et je suis curieuse de tout rire
    Je m'interroge simplement sur les fins de cette société, sans jugement. J'aime justement rencontrer des gens différents pour comprendre ce qui n'est pas à ma portée.


    Pour répondre à votre interrogation, il faudrait que je fasse tout l'historique de la maçonnerie, ce qui est très long. Pour faire simple, sans remonter aux sources immémoriales, la maçonnerie était "opérative" et, concernait tous les métiers de construction (confréries de bâtisseurs, Compagnons, Compagnons du devoir, du Tour de France etc. Après le 17ème siècle, cette maçonnerie opérative, s'est peu à peu transformée en maçonnerie "spéculative". Naissance à Londres en 1717, de la "Grande Loge Unie d'Angleterre, regroupant essentiellement la noblesse d'armes, l'aristocratie, des scientifiques et autres philosophes. C'est depuis  Londres que, théoriquement, la maçonnerie s'est propagée dans l'ensemble de l'Europe et des USA. Je dis théoriquement car, on a retrouvé des comptes rendus de "réunions" en Ecosse, datant de la fin du 17ème siècle. Ainsi naquirent les "obédiences" existant encore à ce jour.


    Citation :
    Quoi de mieux pour cela qu'un forum où se mélangent des gens de tous horizons.


    En effet, les forums ont ceci de pratique.


    Citation :
    Donc, dans la pratique, vous vous rencntrez, et parlez d'un sujet commun pour approfondir votre réflexion ? Quels thèmes sont abordés, par exemple ? Que faites vous des réflexions ? Sont-elles écrites ?


    Pas exactement. Tout dépend du caractère de l'obédience. Celle à laquelle j’appartiens, s'attache à l'étude des symboles (ésotérisme) et aux évangiles. Les sujets traités, concernent exclusivement la vocation et, le perfectionnement spirituel de l'Homme = Humanité. Par exemple, "tailler sa pierre brute". Cela signifie, qu'à l'aide des vertus cardinales et théologales, l'homme doit se débarrasser de ses passions, de son égo afin, de rendre cette "pierre" qu'il est, lisse, sans aspérités. Il devient alors une pierre parfaite, pouvant s'insérer dans l’édifice, le Temple intérieur que, tous les maçons sont "supposés" construire. L'Homme, est le Temple de Dieu. Pour l'accueillir, le Temple doit être "parfait". Mais je vous rassure, nous sommes loin d'y parvenir. L'homme est ainsi fait; avec ses qualités et ses défauts, d'où ce travail nécessaire, pour approcher la perfection. Voilà, grosso-modo et de manière très simple, en quoi consiste le travail du maçon.

    Tous les sujets traités, sont synthétisés, et remontent au niveau national pour être archivés.
    Revenir en haut Aller en bas
    Loup

    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Ven 11 Mai - 12:55

    Aube a écrit:
    On peut peut-être faire un sujet Franc-maçon, cela semble intéressant.

    C'est peut-être un peu pédant, non ? Nonobstant, si vous souhaitez lancer le sujet, pourquoi pas...
    Revenir en haut Aller en bas
    Loup

    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Ven 11 Mai - 22:01

    Alex33 a écrit:
    Comment commencer un tel sujet ?

    En posant une question simple : qu'est-ce que la Franc-Maçonnerie ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Loup

    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Ven 11 Mai - 22:03

    Jean Luc a écrit:
    par le début rire loup va t'aider alex , j'en suis sur

    Je vais au moins essayer... rire rire rire
    Revenir en haut Aller en bas
    Loup

    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Sam 12 Mai - 18:30

    Falcon75 a écrit:
    Ce chiffon est un faux. Toutes les analyses au carbone 14 le prouvent. Et si c'est vraiment une vraie relique, pourquoi les catho ne laissent pas réaliser de nouvelles analyses avec les nouveaux moyens dont nous disposons pour dater les matières ? Ils savent très bien que c'est un faux mais ils ne veulent pas perdre le business qu''ils en font. Ça rapporte gros ces choses là.

    Je déterre (si je puis me permettre) ce sujet, afin d'y apporter ma modeste contribution. Outre le fait que, scientifiquement, il a été démontré que, c'est un faux, datant du 14ème siècle (résultat sur lequel, les scientifiques ne sont pas d'accord), se pose une première question, celle de l'âge de la victime. La Tradition nous dit que, Jésus est mort à 33 ans. Si nous observons bien, l'aspect du visage du supplicié,
    Spoiler:
     
    il s'avère qu'icelui, a les traits d'un vieillard et, non pas ceux d'un jeune homme de 30 ans.

    La question suivante est donc : qui, a été enveloppé dans ce linge ? Christopher Knight et Robet Lomas, ont commis un ouvrage que j'ai lu et qui, s'intitule "Le second Messie". Dans ce livre, ils font une révélation. En fait, le linceul (devenu le Suaire de Turin) avait servi à envelopper le corps meurtri, de notre dernier Grand Maître, Jacques de Molay.

    Faisons très succinctement, un peu d'histoire médiévale. Le vendredi 13 octobre 1307, qui deviendra le légendaire jour maudit (vendredi 13, porte-malheur), Le Roy Philippe IV le Bel, fait arrêter l'ensemble des chevaliers du Temple, dans toute l'Europe. Cela a été possible, grâce une machination ourdie par le Roy et ses dignitaires, ainsi qu'avec la complicité du futur pape Clément V qui, contre la promesse du Roy de le faire élire pape, ordonna la torture et la mise à mort pour l'ensemble des chevaliers du Temple, ce dont se chargera avec zèle, la Sainte Inquisition. Sainte Inquisition qui, soit dit en passant, a fait beaucoup moins de victimes que, ce que les historiens romantiques, comme Jules Michelet, ont prétendu. Mais, c'est un autre débat.

    Les Templiers arrêtés, faits prisonniers, torturés, afin de leur faire avouer les pires crimes contre le Christ et son Eglise. Jacques de Molay a eu droit à un traitement spécial. Flagellé, cercle clouté enfoncé sur le crâne et, mis en croix. Un morceau de lin a été coupé, pour servir à le couvrir. Par conséquent, il est très hautement probable, voire incontestable que, le visage du linceul de Turin, soit celui de Jacques de Molay qui, avait 63 ans lors de son arrestation. Il y a donc cohérence entre la datation au C14 et, l'image imprimée sur le suaire. Le grand Maître a survécu à cet interrogatoire, pour finalement être brûlé vif, sur l'île aux juifs, le 18 mars 1314. Comme l'avait "ordonné" le Grand Maître, le Pape Clément et le Roy Philippe, sont morts au cours de l'année.

    Pour information, un certain nombre de chevaliers (plusieures centaines) ont pu échapper à l'arrestation et, ont pu fuir par voie maritime vers l'Ecosse, notamment sur l'île de Skye.

    Il me semble que l'introduction à la FM, est toute trouvée car, tout ceci est lié...


    Dernière édition par Loup le Sam 12 Mai - 20:37, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Alex33
     
     
    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Sam 12 Mai - 18:46

    Loup a écrit:
    Jean Luc a écrit:
    par le début rire loup va t'aider alex , j'en suis sur

    Je vais au moins essayer... rire rire rire

    Super!
    Mais va falloir aider les novices rire
    Revenir en haut Aller en bas
    Alex33
     
     
    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Sam 12 Mai - 18:49

    Merci pour cet apport historique.

    À vrai dire , quand j'ai vu le titre, j'ai bien pense à un sujet franc maçon rire
    Revenir en haut Aller en bas
    Loup

    avatar


    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   Sam 12 Mai - 18:54

    Alex33 a écrit:
    Loup a écrit:
    Jean Luc a écrit:
    par le début rire loup va t'aider alex , j'en suis sur

    Je vais au moins essayer... rire rire rire

    Super!
    Mais va falloir aider les novices rire

    Bonjour Alex,
    Je viens de déterrer un vieux sujet qui, était tout désigné pour l'introduction à la FM. Il est d'autant plus intéressant car, la maçonnerie opérative, a commencé sous cette forme dans toute l'Europe, à partir du 11ème siècle...
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Saint Suaire : icône évocatrice ou une véritable relique ?
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    ForumAmi2 :: espace de discussions générales :: , Religions et Spiritualité
    -
    Sauter vers: