ForumAmi

Bonjour, je m'appelle Cinfonie
Bienvenue sur mon forum

Condamnés 23 ans après un casse, deux grands braqueurs se voient dispe 918440bloggif594fd30eb156fpng213x150

Inscris-toi et rejoins-nous
ForumAmi est un forum GRATUIT
francophone, laïque et apolitique de détente et de discussions amicales
Avril 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     

Calendrier Calendrier

Ephéméride du jour
- Sem.
ceci n'est pas une pub
Condamnés 23 ans après un casse, deux grands braqueurs se voient dispe 468266clicanimaux120x901
1 clic = 1 animal sauvé
Statistiques
Nous avons 277 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est rtpm

Nos membres ont posté un total de 48582 messages dans 4880 sujets
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Condamnés 23 ans après un casse, deux grands braqueurs se voient dispe

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Condamnés 23 ans après un casse, deux grands braqueurs se voient dispe Empty Condamnés 23 ans après un casse, deux grands braqueurs se voient dispe

    Message par Aube le Sam 9 Sep - 16:44

    Condamnés 23 ans après un casse, deux grands braqueurs se voient dispe Leur-p10

    Condamnés à 5 ans de prison pour avoir commis un braquage dans une banque parisienne en 1994, deux anciens bandits ont été laissés libres.

    Coupables mais libres : 23 ans après le casse de la banque Inchauspé à Paris, deux anciens grands braqueurs ont été condamnés vendredi à cinq ans de prison et 100 000 euros d’amende mais leur peine a été assortie entièrement d’un sursis.
    Une vie paisible et sans accroc

    La raison ? Depuis ce braquage, Mohamed Amimer, 58 ans, ancienne légende du grand banditisme français, et l’ancien braqueur Patrick Musset, 70 ans, ont refait leur vie de manière plus paisible et sans accroc, selon la justice qui ne doute cependant pas de leur culpabilité. Amimer, ancienne gloire du milieu, s’est depuis sept ans consacré à son fils et à la réinsertion des détenus. Musset, presque sourd d’une oreille, a demandé à pouvoir "profiter" de sa petite-fille.

    Ce 19 juillet 1994, les voleurs avaient disparu avec 3,2 millions d’euros, ne laissant derrière eux que trois mégots de cigarettes grillées en attendant l’ouverture des coffres. Faute d’identification possible, un non-lieu est prononcé en février 1996. L’enquête est relancée en 1999 et 2000 par des témoignages anonymes, qui incriminent quatre figures du grand banditisme : deux sont morts, les deux autres sont Amimer et Musset. Pour l’accusation aucun doute, l’ADN a parlé et désigne les accusés.


    Jusqu’au bout, les deux hommes ont pourtant nié leur participation au braquage. "J’ai payé pour ce que j’ai fait, je ne veux pas payer pour ce que je n’ai pas fait", avait sobrement déclaré Mohamed Amimer avant que la cour ne se retire pour délibérer. "Je ne faisais pas partie des malfaiteurs qui ont attaqué la banque Inchauspé", avait de son côté répété Patrick Musset.

    Amimer et Musset, qui affirmaient ne pas se connaître, ont en commun une vie de braquages et de cavales, jalonnés de condamnations aux assises. Des "pros", qui volent les banques, presque sans violence. Des bandits avec un code d’honneur, de l’aveu même des policiers.

    Le ministère public avait requis respectivement 12 et 10 ans de réclusion criminelle contre les accusés. À l’énoncé des peines, les deux hommes se sont autorisés un large sourire.

    source

    Quel est ton avis ?
    Aube
    Aube


    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum