ForumAmi

Bonjour, je m'appelle Cinfonie
Bienvenue sur mon forum

L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla 918440bloggif594fd30eb156fpng213x150

Inscris-toi et rejoins-nous
ForumAmi est un forum GRATUIT
francophone, laïque et apolitique de détente et de discussions amicales
Avril 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     

Calendrier Calendrier

Ephéméride du jour
- Sem.
ceci n'est pas une pub
L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla 468266clicanimaux120x901
1 clic = 1 animal sauvé
Statistiques
Nous avons 277 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est rtpm

Nos membres ont posté un total de 48582 messages dans 4880 sujets
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Jean Luc le Ven 20 Juil - 22:04

    La présidence a pris la décision de licencier Alexandre Benalla, chargé de sécurité d'Emmanuel Macron filmé en train de frapper un manifestant le 1er mai, à la suite de "faits nouveaux".
    L'Elysée a engagé ce vendredi une "procédure de licenciement" à l'encontre d'Alexandre Benalla, selon des informations de l'AFP confirmées par BFMTV. Ce collaborateur d'Emmanuel Macron, chargé de la sécurité du Président, a été filmé en train de frapper un manifestant le 1er mai à Paris alors qu'il accompagnait les forces de l'ordre dans un but "d'observation" d'après le cabinet du chef de l'Etat.

    Selon un communiqué de l'Elysée, cette procédure de licenciement a été déclenchée à la suite de "faits nouveaux". La présidence déclare qu'il a été "porté à la connaissance de la Présidence de la République des faits nouveaux consécutifs d'une faute commise par Alexandre Benalla". Ces faits font l'objet d'une procédure judiciaire.

    Un document en cause
    Afin de pouvoir prouver son innocence à la suite de la diffusion d'une première vidéo dans laquelle il a été identifié par Le Monde, Alexandre Benalla est accusé d'avoir reçu un document appartenant à la préfecture de police de Paris auquel il n'était pas censé avoir accès.

    En conséquence, "conformément au courrier de sanction qui lui avait été notifié le 4 mai dernier", l'Elysée annonce avoir pris la décision de licencier Alexandre Benalla. Ce dernier avait été suspendu 15 jours sans salaire et rétrogradé à des missions de sécurité internes au palais de la présidence, un "dernier avertissement" selon le porte-parole de l'Elysée Bruno Roger-Petit.

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla 35c083922bfb03bd15602d9fcda25
    Jean Luc
    Jean Luc
    administrateur


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Aube le Sam 21 Juil - 13:20

    C'est tout à fait normal qu'il soit licencié et j'espère que la justice ira au bout. Il se croyait un peu trop Monsieur "Propre", mais il était le contraire, on ne tabasse pas des gens juste pour le plaisir, ça , c'est de l'acharnement. S'il ne peut pas maîtriser ses nerfs, qu'il fasse autre chose comme métier.
    Aube
    Aube


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Tiphaine le Dim 22 Juil - 22:07

    tout a fait normal
    qui soit licencié
    Tiphaine
    Tiphaine


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Jean Luc le Jeu 27 Déc - 20:29

    Révélé par "La lettre du continent" du 12 décembre, un voyage d'Alexandre Benalla au Tchad début décembre, trois semaines avant celui d'Emmanuel Macron le week-end dernier, pose de nombreuses questions sur les activités de l'ex-chargé de mission qui a rencontré pendant deux heures le président tchadien Idriss Déby.

    M. Benalla a indiqué à l'AFP qu'il s'agissait d'un voyage d'affaires avec de "grands patrons du Moyen-Orient" et fait savoir qu'il s'agissait de relations datant d'avant 2012, avant de travailler pour M. Macron.

    Samedi, dès l'arrivée du chef de l’État au Tchad, l'Elysée démentait déjà aux journalistes tout lien avec le voyage de M. Benalla qui n'a averti l'Elysée de son déplacement qu'a posteriori.

    Mais ses agissements ont suffisamment inquiété le chef de l’État pour qu'il en parle avec son homologue tchadien dès son arrivée à l'aéroport de N'Djamena, comme l'a indiqué Le Monde. Pour signifier à Idriss Déby qu'Alexandre Benalla n'était pas un "émissaire" de l'Elysée, comme l'a souligné dès mercredi la présidence.

    Autre point embarrassant, selon Mediapart M. Benalla continue de voyager avec un passeport diplomatique émis le 24 mai, après sa mise à pied liée aux violences du 1er mai. Il avait pourtant affirmé aux sénateurs avoir laissé ce document dans son bureau de l'Elysée, devant la commission d'enquête du Sénat. Interrogée par l'AFP, la présidence n'a pas fourni d'explication jeudi.

    La commission d'enquête du Sénat "relèvera toute contradiction" entre les dernières informations "et les éléments recueillis sous serment pendant ces auditions", selon une source proche de cet organisme.

    Le ministère des Affaires étrangères a affirmé lui avoir réclamé en juillet la restitution de deux passeports diplomatiques, ajoutant examiner "les suites à donner, y compris judiciaires".

    L'Élysée craint qu'Alexandre Benalla ait noué des relations d'affaires lorsqu'il travaillait encore au Palais, ce qui éclabousserait le chef de l’État. Prenant les devants, l'entourage d'Emmanuel Macron a décidé de lancer une enquête.

    Aussi, le directeur de cabinet du président, Patrick Strzoda, lui a-t-il adressé un courrier ce week-end dans lequel il lui réclame de faire toute la lumière sur "d'éventuelles missions personnelles et privées" menées "comme consultant alors que vous étiez en fonction à l'Elysée".

    M. Strzoda souligne que l'Elysée ne pourrait "laisser sans réaction l'existence de relations d'affaires en France ou à l'étranger avec des intérêts privés, tout à fait incompatibles" avec ses fonctions à l'Elysée.D'éventuelles activités "que vous n'avez jamais révélées avant votre prise de fonctions ou qui auraient été nouées ou qui se seraient perpétuées alors que vous étiez en fonctions", insiste-t-il.

    M. Strzoda lui demande de lui fournir "toutes informations pertinentes à ce sujet ainsi que sur les rémunérations que vous auriez reçues directement ou par personnes interposées au titre de ces missions". Et il l'avertit que son courrier est transmis au procureur de la République de Paris.

    source
    Jean Luc
    Jean Luc
    administrateur


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Aube le Sam 29 Déc - 13:40

    Pas très claire, cette histoire !
    Aube
    Aube


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Minouchette le Dim 30 Déc - 9:40

    Dans ces affaires, rien n'est vraiment clair!
    ce matin il disait qu'il allait rendre les passeports, et qu'il s'en était bien servi, mais pour son confort uniquement!!!!!!


    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Signat12
    Minouchette
    Minouchette


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Jean Luc le Jeu 31 Jan - 21:00

    L'affaire Benalla prend les allures d'un drôle de feuilleton. Ce jeudi 31 janvier, c'est semble-t-il un nouveau chapitre qui s'ouvre, et qui redonne au chef de l'Etat une place dans cette affaire aux multiples ramifications. Mediapart publie en effet sur son site Internet la retranscription d'une conversation entre Alexandre Benalla et Vincent Crase, qui s'est tenue le 26 juillet dernier. L'objet de leur conversation ? Un SMS décrit par l'ancien collaborateur du président comme écrit et envoyé par Emmanuel Macron. Un message présenté comme une marque de soutien, alors que le jeune homme avait été mis en examen quelques jours plus tôt.

    Voici ce qu'Alexandre Benalla aurait dit, précisément, à Vincent Crase, selon Mediapart : "Truc de dingue, le 'patron', hier soir il m'envoie un message, il me dit : 'Tu vas les bouffer. T'es plus fort qu'eux, c'est pour ça que je t'avais auprès de moi. Je suis avec Isma [Ismaël Emelien, conseiller spécial du président, ndlr], etc., on attend Le Monde, machin, etc". Par "patron", comprendre évidemment "Emmanuel Macron". Manifestement étonné, Vincent Crase lui aurait demandé s'il s'agit d'une marque de soutien. Réponse d'Alexandre Benalla : "Ah bah il fait plus que nous soutenir [...] Il est comme fou [...] Et il a dit comme ça, il a dit, il m'a dit : 'Tu vas les bouffer. T'es plus fort qu'eux'. C'est énorme quand même".

    source
    Jean Luc
    Jean Luc
    administrateur


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par blondie le Ven 1 Fév - 10:18

    Quelles révélations allons nous avoir ? j'espère que l'on saura ce que tout cela veut dire !
    blondie
    blondie
    modérateur


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Jean Luc le Lun 11 Fév - 21:04

    Mediapart livre ce lundi de nouvelles révélations sur son site Internet, avec un article intitulé "Les millions russes d'Alexandre Benalla". Le journal en ligne assure, "preuves à l'appui", que l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron a "personnellement négocié de bout en bout un contrat de sécurité de 294 000 euros avec un oligarque proche de Vladimir Poutine" et ce, alors qu'il travaillait encore à l'Élysée. Ces informations auraient été confirmées par le sous-traitant de ce marché, le directeur de la société Velours, Jean-Maurice Bernard. Selon Mediapart, les négociations auraient été menées "dans un café proche de l'Élysée", mais aussi dans les locaux parisiens d'En Marche.

    Autre révélation : Mediapart indique qu'Alexandre Benalla n'a pas chômé depuis sa mise à pied de l'Élysée, même s'il demeure discret sur ses activités. Selon le média, il "anime en sous-main une société baptisée France Close Protrection". C'est cette structure qui a "récupéré en octobre dernier le contrat de l'oligarque Iskander Makhmudov, soupçonné de liens avec la mafia", pour un montant de 980 000 euros. Alexandre Benalla aurait signé un autre contrat, pour la même somme, avec un autre oligarque russe, Fahkad Akhmedov, pour assurer des missions de sécurité. Mais ce contrat aurait été signé en décembre 2018, plusieurs mois après avoir quitté l'Élysée. Mediapart précise, au sujet de ce contrat, que "plus de 350 000 euros ont d'abord été versés en France. La somme a ensuite été récupérée à l'euro près par Alexandre Benalla au Maroc


    source
    Jean Luc
    Jean Luc
    administrateur


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Invité le Mar 12 Fév - 10:24

    il est passible à terme, de 3 ans de prison ferme et de plus de 70 000 euros d'amende , c'est pas chers payé , Macron en mérite beaucoup plus , je lui souhaite le pire , Hollande était le plus détesté des présidents , Macron sera bien pire
    avatar
    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par blondie le Mar 12 Fév - 11:06

    https://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3518476/2019/02/11/Le-conseiller-special-d-Emmanuel-Macron-demissionne.dhtml


    Encore un qui le quitte !!!
    blondie
    blondie
    modérateur


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Jean Luc le Mer 20 Fév - 20:57

    Alors que le commission d'enquête sénatoriale sur l'affaire Benalla a rendu ses conclusions ce mercredi, trois autres proches de Macron se retrouvent dans le viseur du Sénat pour "faux témoignage".

    [Mis à jour le 20 février 2019 à 20h34] Au lendemain du placement en détention provisoire d'Alexandre Benalla et de Vincent Crase, pour avoir violé leur contrôle judiciaire, la commission d'enquête sénatoriale sur l'affaire Benalla a rendu ses conclusions. Elle a par ailleurs demandé au Bureau du Sénat de saisir la justice pour "faux témoignage". Dans son viseur, outre Alexandre Benalla et Vincent Crase eux-mêmes, le directeur de cabinet du président de la République Patrick Strzoda, le secrétaire général de la présidence de la République Alexis Kohler et le général Lionel Lavergne. Ces derniers sont notamment accusés d'"omissions, [d']incohérences" et de "contradictions". Avec ces différents noms, tous liés de près ou de loin au président Emmanuel Macron, c'est l'entourage même du chef de l'État qui se retrouve en première ligne.

    Comme le rapporte BFM TV ce mercredi soir, l'Élysée a de son côté fait savoir qu'elle comptait prendre connaissance du rapport publié par la commission sénatoriale et qu'elle réagirait "prochainement", nous dit-on. Néanmoins, si elle s'exprimera sur les propositions formulées dans ce rapport, l'Élysée a d'ores et déjà précisé qu'elle ne réagirait pas sur le contenu en lui-même. À noter que le Bureau du Sénat, composé de 26 membres, devrait organisé un vote à huis clos pour se prononcer sur le sujet le 21 mars prochain. Pour rappel, les différents accusés risquent tous jusqu'à cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende pour faux témoignage devant une commission d'enquête.


    source
    Jean Luc
    Jean Luc
    administrateur


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty benalla

    Message par Minouchette le Sam 16 Mar - 17:24

    Affaire Benalla : Gibelin, le chef de l’ordre public de la Préfecture de police de Paris remplacé
    Les conséquences de l’affaire Benalla commencent à tomber dans la hiérarchie administrative parisienne.


    Par
    R.T. avec AFP
    Le 16 mars 2019 à 17h13
    La direction de l'ordre public de la préfecture de police de Paris, sous le feu des projecteurs depuis l'affaire Benalla et la multiplication des manifestations violentes dans la capitale, a changé de visage avec le départ d'Alain Gibelin et son remplacement par Jérôme Foucaud.
    Un décret du président de la République publié samedi au Journal officiel a mis fin aux fonctions de M. Gibelin, emblématique directeur de l'ordre public et de la circulation (DOPC) à Paris, passé de l'ombre à la lumière médiatique à la faveur de l'affaire Benalla dont il est l'un des protagonistes.
    Âgé de 56 ans, Alain Gibelin était le supérieur hiérarchique des trois policiers mis en cause pour avoir fourni à Alexandre Benalla des images de vidéosurveillance montrant l'ex-conseiller de l'Elysée s'en prenant violemment à un couple de manifestants, le 1er mai 2018, place de la Contrescarpe à Paris.
    Audiences au Sénat confuses
    Ce haut responsable policier s'était également illustré lors des auditions de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur cette affaire qui a fragilisé la présidence d'Emmanuel Macron. Devant les députés, il avait laissé entendre qu'Alexandre Benalla avait assisté à des réunions sécuritaires durant la période où il était officiellement suspendu, contredisant ainsi la version de l'Elysée. Il était ensuite revenu sur ses propos en plaidant « la bonne foi ».
    A la tête, depuis 2011, de la direction de l'ordre public et de la circulation, Alain Gibelin a fait preuve d'une grande longévité sur un poste considéré comme l'un des plus prestigieux et sensibles de la police nationale. Il est réputé être un spécialiste reconnu du maintien de l'ordre en dépit des nombreuses critiques qui affecte la gestion de l'ordre public depuis un an dans la capitale, des violences du 1er mai 2018 aux mobil
    http://beta.leparisien.fr/politique/affaire-benalla-gibelin-le-chef-de-l-ordre-public-de-la-prefecture-de-police-de-paris-remplace-16-03-2019-8033238.phpisations des Gilets jaunes.


    IMPOSSIBLE de le mettre dans nouvelles, car impossible de mettre le titre donc ne passe pas??????



    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Signat12
    Minouchette
    Minouchette


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par carmencita le Ven 22 Mar - 10:04

    Pour moi, Benalla n'est qu'un espion dangereux qui se sert de ses passeports diplomatiques pour diffuser les infos françaises couverte par les secrets qu'il connait, à l'Etranger.
    carmencita
    carmencita


    Revenir en haut Aller en bas

    L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla Empty Re: L'Elysée décide de licencier Alexandre Benalla

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum