ForumAmi2

Forum GRATUIT francophone de détente et de discussions amicales
 
AccueilS'enregistrerConnexion
ForumAmi

Bonjour, je m'appelle Cinfonie
Bienvenue sur mon forum



Inscris-toi et rejoins-nous
ForumAmi est un forum GRATUIT
francophone, laïque et apolitique de détente et de discussions amicales
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Ephéméride du jour
- Sem.
ceci n'est pas une pub

1 clic = 1 animal sauvé
Statistiques
Nous avons 272 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est oldman

Nos membres ont posté un total de 45081 messages dans 4679 sujets
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.



    Partagez | 
     

     Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise

    Aller en bas 
    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    AuteurMessage
    Aube
     
     
    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Sam 24 Nov - 18:28

    Quelques extrémistes, dommage pour cette manifestation !
    Revenir en haut Aller en bas
    Jean Luc
    administrateur
    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Sam 24 Nov - 20:44

    Ce deuxième samedi de mobilisation a eu un goût amer pour de nombreux « gilets jaunes » à Paris. Appelés à manifester en plusieurs endroits de la capitale, ils ont été confrontés à un léger essoufflement de leur mouvement et à des tensions entre forces de l’ordre et casseurs qui ont conduit à une dispersion des manifestants. Estimant que le gouvernement ne les « écoute pas », les « gilets jaunes » veulent continuer à exprimer leur colère contre le gouvernement, dans les rues et peut-être dans les urnes.

    Le Champ-de-Mars boudé par les « gilets jaunes »
    « On a l’air ridicule ! », désespère Jean-Jacques, retraité venu du Pas-de-Calais, en train. « 80 euros ! » Une dépense qu’il ne regrette pas, même si le Champ-de-Mars est presque vide derrière lui. Une centaine de « gilets jaunes » s’y sont rassemblés vers 14h ce samedi.

    Ce lieu avait été proposé par les autorités mais de nombreux manifestants ne s’y sont pas rendus. Faute d’information pour certains, le mouvement étant peu structuré. Ou délibérément pour nombre de « gilets jaunes » : « Pourquoi avoir autorisé des manifestations de masse sur les Champs, à la Coupe du monde, ou pour Johnny, et invoquer la sécurité pour nous l’interdire aujourd’hui ? », s’interroge un retraité.

    Tensions sur les Champs-Elysées
    « C’est un traquenard, pour nous parquer », dénonce Eric, vernisseur résidant en région parisienne. Lui a préféré rester sur les Champs-Elysées, même si la tension est palpable, ainsi que le gaz lacrymogène utilisé par les forces de l’ordre pour disperser les manifestants, au nombre de 5.000 à 15h selon les autorités (et 8.000 au total dans Paris). Plusieurs feux ont été allumés et des barricades improvisées. Quelques touristes étonnés photographient les volutes de fumée noire qui s’envolent devant l’Arc de triomphe.

    « On était extrêmement pacifiques et on s’est fait gazer dès 10h30 », s’emporte une manifestante venue dénoncer « une politique où l’on prend tout au peuple pour donner aux riches ». « J’ai envie que mes enfants aient un avenir en France, or ça fait 43 ans que les politiques votent des budgets en déficit, et maintenant c’est à nous de payer tout ça », poursuit-elle. La hausse des taxes sur le carburant a été un déclencheur pour Florent, électricien basé à Suresnes. « Je fais 70 bornes par jour, 3 pleins par mois. En additionnant les impôts, le loyer, la pension alimentaire… Je ne m’en sors plus ». « Je ne suis pas contre payer des impôts, mais je n’ai pas l’impression qu’ils servent à améliorer notre quotidien », renchérit son ex-femme Elodie, aide à domicile.

    « Il y aura une sanction aux européennes »
    Retour sur le Champ-de-Mars : « Ils sont où les 75 % de Français qui nous soutiennent, selon les sondages ? », s’interroge Claude, retraité du Val-de-Marne. « Les gens ont eu peur », avance-t-il, blâmant en partie le discours des autorités et de certains médias. « Et puis les Parisiens ne sont pas concernés, ils ont des transports en commun, pas de chaudière au fioul. » Marie-France et Pierre acquiescent. Egalement à la retraite, issus de la classe moyenne, ils ont fait connaissance ce samedi et discutent. « On fait attention à la planète, mais tout le monde ne peut pas changer de voiture et acheter une électrique, ils sont déconnectés ! », explique Pierre.

    « Emmanuel Macron avait promis des résultats, on a patienté, mais rien ! », s’emporte son épouse Marie-France, qui dénonce la suppression de l’impôt sur la fortune, la fiscalité, et le « mépris » du gouvernement pour « les gens ». Dans la matinée, ces retraités en gilets jaunes étaient sur les Champs-Elysées. Ils ont été « choqués » par la « violence des forces de l’ordre ». S’ils apprécient le soutien du député Jean Lassalle, venu arborer brièvement un gilet jaune sur le Champ-de-Mars, ils se méfient de la « récupération » des partis politiques. « Je crois que le mouvement va s’essouffler, mais il y aura une sanction aux européennes, et le Rassemblement national va monter », pense Claude.



    source
    Revenir en haut Aller en bas
    Granny38

    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Sam 24 Nov - 21:27

    la sanction pour le gouvernement tombera aux européennes puisque Macron ne veut rien faire et n'arrête pas de favoriser les riches ......


    "Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre mais regarder ensemble dans la même direction"
    Antoine de Saint Exupéry

    "Carpe Diem"

    Revenir en haut Aller en bas
    Fifititi

    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Sam 24 Nov - 21:32

    Le Rassemblement National va donc rafler la mise c'est certain.
    Revenir en haut Aller en bas
    Jean Luc
    administrateur
    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Dim 25 Nov - 7:19

    j'en ait bien peur .....
    Revenir en haut Aller en bas
    Styx30

    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Dim 25 Nov - 9:30

    Il est scandaleux de voir comment la manif' d'hier a été traitée par les médias !
    De retour de l'hosto hier matin, je me suis branché sur BFM TV pour avoir des infos. Et quelles infos ! Trop pressés de nous dire que des "groupuscules de casseurs d'extrême droite" s'étaient infiltrés en tête des gilets jaunes pour provoquer les forces de l'ordre, nous expliquant que personne n'était allé au Champ de Mars, pourtant "autorisé"...

    D'abord où étaient ces "casseurs" tout de noir vêtus cagoulés et casqués (?) Aucune caméra n'a été fichue de nous en montrer l'ombre d'un seul ! Et puis la farce de Champs de Mars étaient montée par le gouvernement pour bien montrer que les gilets jaunes ne représentaient qu'une poignée de militants dans un espace qui peut recevoir des centaines de milliers de personnes, et pour bien les contrôler toute la journée…Mais là motus ! Bien sur !

    La réponse de Macron ? Grenades assourdissantes, lacrymo et
    lances à eau ! Quand à Castaner venu accuser Marine Le Pen d'être l'instigatrice de ces violences… Diffamation !

    Cela dit, où étaient passés les syndicats prompts à "défendre le pouvoir d'achat des travailleurs" ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Styx30

    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Dim 25 Nov - 9:41

    Fifititi a écrit:
    Le Rassemblement National va donc rafler la mise c'est certain.


    Mais comment s'en étonner ? Le FN puis le RN est le seul parti politique à annoncer depuis des années la paupérisation des Français. A part NDA et Mélanchon (et encore, lui, c'est un appui timoré), où étaient les partis politiques et leurs élus hier ?
    Où étaient les syndicats ?
    Lorsqu'on sait que 80 % des Français soutiennent les "gilets jaunes", on a tout compris !
    Et les merdias de dénoncer la présence de "l'extrême droite" parmi les casseurs alors qu'ils ne dénoncent jamais les "casseurs" d'extrême-gauche !
    La honte, oui, elle est là Macron !
    Revenir en haut Aller en bas
    Aube
     
     
    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Dim 25 Nov - 14:21

    Gilets jaunes : vers un "acte 3", samedi 1er décembre sur les Champs-Elysées ?
    _____________________________________________

    Si rien n'est fait pour le pouvoir d'achat, c'est certain que cela risque de durer. Peut-être moins de monde car beaucoup sont partis du fait des casseurs.

    Les extrêmes sont des deux côtés, droite et gauche, il y avait des deux...
    Revenir en haut Aller en bas
    Minouchette

    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Mar 27 Nov - 13:12

    J'espère qu'ils ne se feront pas encore piéger sur Paris, car ils se sont vraiment fait avoir, et il fallait s'y attendre

    quant aux annonces faites ce matin, du vent, comme toujours, un beau parleur, qui s'écoute!


    Revenir en haut Aller en bas
    Jean Luc
    administrateur
    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Mar 27 Nov - 20:48

    Face au mouvement des "gilets jaunes", Emmanuel Macron a annoncé vouloir limiter l'impact des taxes carburant et organiser une "grande concertation", sans toutefois renoncer à sa stratégie sur l'environnement et le nucléaire, avec la fermeture de 4 à 6 réacteurs d'ici 2030.

    Le chef de l'Etat ne recevra pas lui-même des représentants des "gilets jaunes" mais a confié au ministre de la Transition écologique François de Rugy le soin de les écouter, a précisé l'Elysée.

    "Je recevrai dès ce soir une délégation", a indiqué mardi le ministre à l'Assemblée. Cette rencontre devait avoir lieu à 19H00 au ministère, indique son entourage sans préciser l'identité des porte-parole qui seront reçus.

    "C'est une belle improvisation du gouvernement. (...) On attend que le gouvernement nous appelle. Personne n'est au courant de rien", a confié Marine Charrette-Labadie, une des porte-parole du mouvement protéiforme qui sont contestés par d'autres "gilets jaunes".

    Le discours très attendu d'Emmanuel Macron a immédiatement été rejeté par des "gilets jaunes" et l'opposition, qualifié de "vide absolu" par Marine Le Pen, de "désespérant" par les Républicains, et jugé "hors-sol" par l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon qui a dénoncé la "totale soumission au lobby nucléaire" du président.

    "Fin du monde" ou "fin du mois", "nous allons traiter les deux, et nous devons traiter les deux", a assuré M. Macron lors d'un discours à l'Elysée pour la présentation de la programmation pluriannuelle de l'énergie, en référence à la nécessité de concilier les enjeux climatiques et sociaux pointée par l'ex-ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.

    Après dix jours de grogne des "gilets jaunes" contre la perte de pouvoir d'achat et la hausse des taxes sur les carburants, Le président de la République a annoncé que leur fiscalité serait adaptée aux fluctuations des prix afin d'en limiter l'impact pour les Français qui utilisent beaucoup leur voiture.

    "En cas de nouveau pic des prix, le gouvernement pourra décider de suspendre ou réduire la hausse de fiscalité intervenue en début d'année, pour ne pas aggraver inutilement la hausse déjà forte du prix à la pompe. En application de ce mécanisme, la hausse de la fiscalité aurait été suspendue entre juillet et octobre 2018, réduisant le prix à la pompe", a expliqué Matignon.

    Le chef de l'Etat a en outre annoncé une "grande concertation de terrain sur la transition écologique et sociale", rassemblant associations, élus et "représentants des gilets jaunes", pour, "dans les trois mois qui viennent", élaborer des "solutions", des "méthodes d'accompagnement".

    Edouard Philippe est chargé de mener des consultations cette semaine pour définir l'organisation de cette concertation.

    "Ceux qui disent que ce sont, au fond, toujours les mêmes qui font les efforts", "ont raison", a-t-il ajouté, fustigeant "40 ans de petites décisions" et les discours incitant "depuis des années" les Français à s'installer en périphérie des villes ou à rouler au diesel.

    Mais si "nous devons entendre les protestations d'alarme sociale", ce sera "sans renoncer à nos responsabilités" car "il y a aussi une alarme environnementale", a toutefois réaffirmé le chef de l'Etat.

    - Compromis nucléaire -

    Sur l'épineuse question du nucléaire, Emmanuel Macron a choisi la voie du compromis en annonçant de 4 à 6 nouvelles fermetures de réacteurs d'ici 2030, en plus des deux de Fessenheim, moins que ce qu'espéraient les écologistes, et un essor des énergies renouvelables.

    SOURCE
    Revenir en haut Aller en bas
    Minouchette

    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Mer 28 Nov - 7:43

    Styx30 a écrit:
    Il est scandaleux de voir comment la manif' d'hier a été traitée par les médias !
    De retour de l'hosto hier matin, je me suis branché sur BFM TV pour avoir des infos. Et quelles infos ! Trop pressés de nous dire que des "groupuscules de casseurs d'extrême droite" s'étaient infiltrés en tête des gilets jaunes pour provoquer les forces de l'ordre, nous expliquant que personne n'était allé au Champ de Mars, pourtant "autorisé"...

    D'abord où étaient ces "casseurs" tout de noir vêtus cagoulés et casqués (?) Aucune caméra n'a été fichue de nous en montrer l'ombre d'un seul ! Et puis la farce de Champs de Mars étaient montée par le gouvernement pour bien montrer que les gilets jaunes ne représentaient qu'une poignée de militants dans un espace qui peut recevoir des centaines de milliers de personnes, et pour bien les contrôler toute la journée…Mais là motus ! Bien sur !

    La réponse de Macron ? Grenades assourdissantes, lacrymo et
    lances à eau ! Quand à Castaner venu accuser Marine Le Pen d'être l'instigatrice de ces violences… Diffamation !

    Cela dit, où étaient passés les syndicats prompts à "défendre le pouvoir d'achat des travailleurs" ?

    Disons que la veille castaner annoncait qu'ils avaient repéré 200 manifestants de l'ultra gauche, et 100 de l'ultra droite! et le jour même il a commencé par donner le nombre de participants minimisé pire il s'est ridiculisé en donnant à chaque fois dans la journée à l'unité prêt, lorsque nous savons que quelle que soit la manifestation, ils n'arrivent pas à avoir le nombre réel! mais toujours pour abaisser ce groupe des GJ, puis dès le départ il a dit que les manifestants avaient avec eux les ultras droite! mais dans les arrestations que nous sachions, ils n'en n'avaient pas, sinon il se serait fait un plaisir de diffuser les noms!

    Ils n'ont rien compris, se sentant tellement supérieur aux autres qu'ils continuent à nier l'importance et l'ampleur de ce mouvement, non politisé pour le moment!

    les faire attendre mardi pour finalement rien dire de concret!

    Par contre je ne suis pas d'accord qu'ils remontent sur les champs samedi, car ils vont encore s'organiser pour les faire inflitrer par leurs casseurs


    Revenir en haut Aller en bas
    Aube
     
     
    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Mer 28 Nov - 13:00

    Après le discours de M Macron... Il n'a rien compris !!!
    Revenir en haut Aller en bas
    Minouchette

    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Jeu 29 Nov - 13:31

    Le problème des carburants, ce dont je me doutais est bien la réalité, car les camions passent, ils perdent du temps, mais arrivent à livrer, je suis affirmative n'ayant pas de blocage parmi les notres! mais dans notre région ce sont les salariés de la raffinerie de FOS qui sont en grève, et laisse sortir les camions petit à petit, hier notre pompiste limitait les voitures à 40 € et avant hier à 15€ mais il avait reçu un petit camion hier matin!


    Revenir en haut Aller en bas
    Jean Luc
    administrateur
    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Jeu 29 Nov - 20:58

    Le ministre de l'Intérieur a annoncé ce jeudi que les Champs-Elysées, où veulent manifester à nouveau les «gilets jaunes» samedi une semaine après des débordements sur cette avenue, seraient fermés à la circulation et ouverts « aux piétons » mais avec des « contrôles d’identité systématiques ».


    « Les Champs-Elysées seront ouverts aux piétons dans un dispositif très resserré, très hermétique, sur l’ensemble des accès aux Champs-Elysées (…) Ils pourront pénétrer, ils seront contrôlés avec une pièce d’identité, nous fouillerons les sacs », a déclaré Christophe Castaner sur France 3.

    Revenir en haut Aller en bas
    Jean Luc
    administrateur
    avatar


    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   Ven 30 Nov - 21:30

    La rencontre prévue entre l'exécutif et les "gilets jaunes" vendredi, veille de l'acte III de leur mobilisation, a tourné au fiasco, le Premier ministre Edouard Philippe assurant toutefois que "la porte de Matignon [serait] toujours ouverte" aux représentants de ce mouvement.

    "J'ai demandé à plusieurs reprises à ce que cet entretien soit filmé et retransmis en direct à la télévision, cela a été refusé", a déclaré à la presse Jason Herbert, l'un des huit membres de la délégation qui avait émergé en début de semaine, avant de repartir après quelques minutes d'un dialogue de sourds.

    Ni M. Herbert, ni Matignon n'ont révélé l'identité du "gilet jaune" resté ensuite plus d'une heure avec Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique François de Rugy.

    "Cet échange a eu lieu, avec moins de représentants que j'espérais, mais il a eu lieu et je pense que c'était important qu'il ait lieu", a déclaré le Premier ministre après la discussion.

    "Il aurait été incompréhensible", a-t-il ajouté, qu'il n'y ait "pas ce moment d'échanges avec les représentants des gilets jaunes" après avoir reçu "tous les représentants des associations, des syndicats, des élus locaux, des corps intermédiaires" dans le cadre de trois mois de concertation voulus par le président Emmanuel Macron.

    Jason Herbert, chargé de communication dans une médiathèque d'Angoulême, est l'une des figures du mouvement en Charente. Il était arrivé à Matignon vers 14H30, une demi-heure après l'horaire prévu.
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Fronde sur les carburants: le gouvernement cherche une sortie de crise
    Revenir en haut 
    Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    ForumAmi2 :: espace actualités :: Faits divers (France et International)
    -
    Sauter vers: